INSTITUT D’ÉTUDES POLITIQUES - Année 2009-2010 – 1er cycle

Enjeux politiques de la géographie

Conférence de Karine Hurel

 

  Programme simplifié
 
1 Séance introductive
2

Géographie contemporaine : la distance problème social

3 Les grandes logiques de l'espace urbain
4 Le politique et la ville : comment se fabrique la ville ?
5 L'archipel mégalopolitain mondial
6 L’environnement naturel des sociétés humaines - sortie
7 Le développement durable
8 Le tourisme, ressources et mobilité
9 Internet, ressources et télécommunication
10 L'eau : une ressource rare ou abondante ?
11 Population mondiale
12 Séance conclusive
   

Programme détaillé des séances

   
Séance 1
3 février 2010

Séance introductive

• Présentation du programme de la conférence (esprit général et thèmes des séances)

• Exposé des procédures d'évaluation et explicitation méthodologique (exposé, modération, compte-rendu d'exposé, participation...)

• Explicitation des critères de notation

Séance 2
10 févrer 2010

Géographie contemporaine : la distance problème social, réponse urbaine

• Paul Vidal de La Blache, “Vie provençale”, Tableau de la géographie de la France, 1903, p. 348 et 349 (386 pages).
• BEAUD Stéphane, "D'un étudiant à l'autre", 80% au bac… et après. Les enfants de la démocratisation scolaire. Paris, La découverte, 2002, p. 213-214.

  ◊◊◊ La ville.
Séance 3
17 février 2010

Les grandes logiques de l'espace urbain

• Jacques Lévy, "Vote et gradient d'urbanité, l'autre surprise du 21 avril", EspacesTemps.net, juin 2003.

• Los Angeles ou la ville américaine ?

Séance 4
24 février 2010

Le politique et la ville : comment se fabrique la ville

• Jacques Lévy, "La ville, concept géographique, objet politique", in Le débat, n°92, nov.déc. 1996, p. 111-125.

• Des tours à Paris !!

 

Séance 5
10 mars 2010

L'archipel mégapolitain mondial

•  François Moriconi-Ebrard, "Ville Mondiale", in J. Lévy et M. Lussault (dir.), Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés, Paris, Belin, 2003, p. 992-993.
•  René-Eric Dagorn, "Archipel mégalopolitain mondial", in J. Lévy et M. Lussault (dir.), Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés, Paris, Belin, 2003, p. 81-84.

• ABu Dhabi et Dubai, deux stratégies différentes

 

  ◊◊◊ Environnement.
Séance 6
Samedi 8 mai

L'environnement naturel des sociétés humaines - Sortie

(Attention la sortie aura lieu le samedi matin)

Séance 7
24 mars 2010

Le développement durable

• Cyria Emelianoff, Rémy Knafou et Mathis Stock, "Développement durable", in J. Lévy et M. Lussault (dir.), Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés, Paris, Belin, 2003, p. 249-251.

• Les biocarburants

 

  ◊◊◊ Les ressources.
Séance 8
31 mars 2010

Le tourisme : ressources et mobilité

• Rémy Knafou et Mathis Stock, "Tourisme", in J. Lévy et M. Lussault (dir.), Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés, Paris, Belin, 2003, p. 931-934.

Exposé :

• Le tourisme détruit-il les lieux ? L'exemple d'Uluru

 

Séance 9
7 avril 2010

Internet : ressources et télécommunication

•  Boris Beaude, "L'encyclopédie collective", EspacesTemps.net, mars 2004

• Facebook, Meetic, eBay et autres lieux réticulaires

 

Séance 10
5 mai 2010

L'eau : une ressource rare ou abondante ?

• L'eau, source de tension

 

  ◊◊◊ Populations et sociétés.
Séance 11
5 mai 2010

Population mondiale

• Hervé LE BRAS, “Population”, L’adieu au masses. Démographie et politique, éditions de l’Aube, 2002, Ch. 1 

• 9 milliards d'habitants en 2050

 

Séance 12
12 mai 2010

Séance conclusive

• Discussion sur le texte de Jacques Lévy, "Une géographie vient au Monde", Le débat, n°92, nov.déc. 1996, p. 43-57.

 

   

Les notes du semestre

L'évaluation des élèves est fondées sur une moyenne des notes suivantes.

 

1. Une note d’exposé (une seule note pour les deux ou trois intervenants).

L'exposé est une compétence centrale dans les études Sciences-po. Il se fait à trois, et dure 20 minutes ; ni plus, ni moins. La note est collective, chaque membre du groupe de travail devant intervenir à l'oral. L'exposé ne doit pas être lu (la lecture sera interdite), seules des notes sous forme de plan détaillé sont autorisées. Tous les exposés doivent être accompagnés d'une présentation assistée par ordinateur (PowerPoint ou Keynote).

◊ QUEL CALENDRIER POUR PRÉPARER L'EXPOSÉ ?

L'exposé doit être préparé en concertation avec le professeur. Cette préparation doit suivre sans retard le calendrier suivant : le respect de ce calendrier conditionne la note finale, la qualité du propos étant à la fois un enjeu pour l'élève exposant et pour ses camarades.

• 3 semaines avant (au minimum) : étude bibliographique préalable

• 2 semaines avant (au minimum) : proposition de plan version 1

• 1 semaine avant (au minimum) : proposition du plan final

 

2. Une note individuelle de modération de débat.

Chaque exposé est suivi d'une discussion, complétant le propos sur la base de questions en-gageant un débat. Trois élèves préparent ces questions et animent une discussion ouverte à tous ; elle ne doit pas se résumer à des questions posées par les modérateurs aux interve-nants. La durée de la discussion est de 30 minutes.

Le travail de préparation de la discussion est mené par les modérateurs comme ils l'enten-dent, et peut procéder d'une collaboration avec les intervenants. Les questions et thèmes structurant la discussion sont envoyés au professeur dans la semaine précédant l'exposé, au plus tard trois jours avant celui-ci.

Chaque modérateur remet, dans un délai de 2 semaines, une fiche de synthèse sur l'exposé et la discussion qui aura suivi. Ce travail personnel comptant 5 000 signes (±10 %, espaces comprises) devra être remis par courriel ainsi que sous format papier lors de la séance.

La note finale est une note individuelle. Elle tient compte conjointement de la capacité d'animation de la discussion suite à l’exposé, (ce qui suppose une bonne compréhension du sujet) et de la fiche de synthèse remise par la suite.

 

3. Une note individuelle de point d'actualité cartographique.

Vous rédigerez un commentaire structuré d'une carte d’actualité, publiée la semaine précédant le rendu de votre travail, que vous aurez choisie dans un média en prenant pour modèle les articles composant la rubrique "La carte du mois" (http://www.espacestemps.net/sommaire36.html) de la revue de sciences sociales EspacesTemps.net ;
Exemple :
http://www.espacestemps.net/document2223.html
http://www.espacestemps.net/document2162.html

Votre commentaire devra être l'occasion d'une réflexion sur deux fronts : ce qui dit la carte d'une part (à quoi sert-elle ? quel est son discours ?) et les moyens qu'elle déploie pour le dire d'autre part (quel langage utilise t-elle ? comment le dit-elle ? quelle image construit-elle ?).
Vous pourrez sélectionner cette carte dans un média papier ou numérique, dans un quotidien français mais aussi francophone ou encore étranger, sur un site internet ou plus généralement un dispositif de webmapping.

Ce travail personnel comptant 5 000 signes (±10 %, espaces comprises), ainsi que la carte commentée (insérée dans le fichier) devra être remis par courriel ainsi que sous format papier lors de la séance.

 

4. Une note individuelle d’implication dans les travaux de la conférence .

La participation aux travaux de la conférence fera l'objet d'une évaluation donnant lieu à une note. Sera prise en compte dans cette évaluation l'assiduité de l'élève.

Concernant l'assiduité et la ponctualité aux conférences de méthodes, rappelons que :

• quant à la ponctualité : il est attendu que les étudiants arrivent à l’heure, en cours magistral comme en conférence de méthode.

• quant à l’assiduité : elle est obligatoire et contrôlée, et prise en compte par l’enseignant dans la note finale, pour tous les enseignements qui sont validés par un contrôle continu. Quelle qu’en soit la raison, le nombre total des absences ne peut dépasser 20% du nombre de séances prévues pour chaque enseignement (soit pas plus de trois absences pour les enseignements de 14 séances). Les absences doivent toujours être justifiées. Au-delà de trois absences, l’étudiant est porté « défaillant » pour l’enseignement concerné et cette mention apparaît sur son relevé de notes. Un étudiant considéré « défaillant » dans un ou plusieurs enseignements peut se voir refuser le passage dans l’année supérieure, il peut même ne pas obtenir son diplôme. De trop nombreuses absences peuvent aller jusqu’à la suspension de la scolarité de l’étudiant pour le semestre en cours.

• Toutes les séances de conférence de méthode sont obligatoires.

• Toute absence est comptabilisée, quel qu'en soit son motif.

• Toute absence dont le motif apparaît comme insuffisant au professeur et à la direction de Science-po fait l'objet d'un sanction sur la note d'implication dans les travaux de la conférence.

• Toute deuxième absence fait l'objet d'un signalement immédiat auprès de la direction, et d'une convocation de l'élève.

• L'appel est fait en début de chaque séance ; le professeur se réserve le droit d'accepter ou non un élève retardataire (en cas de refus, il est signalé absent).

Précisons enfin que l'usage des ordinateurs portables en conférence n'est autorisé qu'en vue de la prise de notes ; le "chat" (au sein de la conférence ou avec un inetrlocuteur extérieur), le consultation de documents ou de pages web ainsi que toutes activités informatiques sans rapport direct avec la conférence ne sont pas autorisés.

 

 

   

Quelques indications bibliographiques

L'essentiel des principes de l'approche géographique se trouve dans le Dictionnaire de la géographie et de l'espace des sociétés, qui peut être considéré comme le manuel de la conférence. On tirera un grand bénéfice à s'y reporter à chaque difficulté rencontrée, en se laissant porter de définitions en définitions au gré des renvois proposés par les auteurs.

• LÉVY Jacques et LUSSAULT Michel (dir.), Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés, Paris, Belin, 2003, 1034 p.

 

Conçu spécialement pour les étudiants de Sciences-po, un petit ouvrage, d'approche facile, fait le point sur l'approche géographique qui y est enseignée au travers de questions de société. Il s'agit là du second "manuel" de la conférence, mettant en scene la pensée géographique contemporaine :

• ALLEMAND Sylvain, DAGORN René-Éric et VILAÇA Olivier, La géographie contemporaine, coll. Idées reçues, n° 102, Cavalier bleu, 2005, 126 p.

• DUMONT Marc, La géographie, Lire et comprendre les espaces habités, Armand Colin, Paris, 2008, 125 P.

Pour approfondir l'approche géographique, deux ouvrages clés  :

• DURAND Marie-Françoise, LÉVY Jacques, RETAILLÉ Denis, Le monde : espaces et systèmes, Paris, Presses de Sciences-Po, 2e éd. 1993, p. 191-247.

• LÉVY Jacques, Le tournant géographique. Lire l'espace pour penser le Monde, Paris, Belin, Coll. "Mappemonde", 1999.